Les Ordures ménagères

La collecte et le traitement des ordures ménagères sont réalisés depuis 2009 par la Communauté de Communes. A compter de 2014, la Communauté de Communes du Pays de Longuyon et des Deux Rivières, devenue Terre Lorraine du Longuyonnais  en assure la gestion et le traitement.

La collecte des ordures ménagères est assurée chaque mardi matin.

Pour le papier, le carton, les boites de conserve, les verres, les plastiques, des conteneurs sont installés à la sortie des deux villages. La population est invitée à effectuer son tri à ces bornes.

 

Depuis 2009, le financement est assuré par un prélèvement supplémentaire sur les 4 taxes (taxe d'habitation, foncière bâtie, foncière non bâtie et contribution économique territoriale). C'était le choix fait par la communauté de communes du Pays de Longuyon. 

Pour 2015, la nouvelle communauté de communes "Terre Lorraine du Longuyonnais" (qui remplace la CCPL) a mené une réflexion pour évaluer les nouvelles modalités de financement.

La difficulté tient au fait que nous héritons d'un marché public de collecte et de traitement des OM signé par P. MERSCH. Ce marché nous coûte très cher et s'applique jusqu'au 31 décembre 2017.

La nouvelle Communauté compte désormais 27 communes et plus de 16 000 habitants. A ce niveau, il devient difficile de connaître tous les habitants et d'émettre une redevance pour faire payer le prix de la collecte et du traitement des ordures ménagères.

C'est ce qui explique le choix fait par les élus de la communauté d'instaurer une taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM).

En 2015, la taxe d'enlèvement des ordures ménagères a été fixée par la Communauté à 12% applicable sur la valeur cadastrale de votre habitation et/ou votre garage. 

En 2016, le taux a été réduit à 10, 50 %

 

La situation du financement des OM dans les années 2008 - 2014 et la méconnaissance du coût réel par les habitants du service de collecte et de traitement des ordures ménagères a les conduit à penser que trier n'avait pas d'intérêt.

La conséquence est la hausse du coût qui est passé à plus de 120 € par habitant et par an. il faut revenir à une solution plus écologique en renforçant le tri.

Si l'on veut maintenir la hausse du coût du traitement, il faut beaucoup plus trier et mieux trier.

En 2014, sur un coût total de 2 220 000 €, la vente des produits triés ne rapporte que 180 000 €. La différence est payée par les impôts.

Soyons citoyen, pour nous, et nos enfants, trions !!